Le jeudi 4 juin 2020 de 18h à 20h, s’est déroulée notre première réunion post confinement. L’idée étant de faire un point sur les objectifs de l’association à travers le prisme des événements récents et de choisir collectivement les activités à planifier pour cette reprise de vie associative. Émilie a été choisi pour endosser les habits de gardienne de la parole. Dix-sept personnes étaient présentes, dont 4 venues découvrir l’association et partager avec ses membres :

  • Bertrand
  • Manon
  • Claire
  • Lucien
  • Philippe
  • Brice
  • Jean-Jacques
  • Isa
  • Bénédicte
  • Jeannine
  • Émilie
  • Suzanne
  • Cécile
  • Roland
  • Chrystelle
  • Jonas
  • Samuel

Objectifs de la réunion

La réunion avait pour objectifs de :

  • reprendre contact et relancer la dynamique de l’association ;
  • permettre à toutes et tous de s’exprimer sur la période et ses implications sur les actions de l’association ;
  • définir les activités à planifier ;
  • ébaucher un calendrier d’action.

I. Point général

Une vision synthétique des informations concernant l’association a été proposée :

  • Isabelle va finaliser la création du compte bancaire à la Banque postale puisque le confinement avait rendu cela impossible. Depuis la réunion d’hier, la Mairie nous a transmis l’attestation de domiciliation, le dossier est donc maintenant complet pour effectuer les démarches ;
  • Le Conseil Départemental a sollicité l’association pour que nous déposions, avant fin juin, un dossier de demande de subvention. Cela est sans doute le résultat du travail de « lobbying » (dans le bon sens du terme 😉 !) de la Mairie de Peyrestortes auprès de cette institution.

II. Tour de parole

À tour de rôle, chacun s’est exprimé sur ses attentes, ses ressentis, ses besoins et ses envies (;-) !). Nous ne reprendrons pas ici factuellement ce que chaque membre a dit, mais nous proposerons une synthèse par thème. Quand des actions ont été proposées concernant ces thèmes, nous les inclurons à la suite pour plus de cohérence.

Entrer dans l’action

Constat

La majorité des membres a émis le besoin de réaliser rapidement des actions concrètes, de planter par exemple, pour s’inscrire dans une dynamique positive.

Action

Il a été décidé que nous allions, dès le début de semaine prochaine, relancer la mairie pour obtenir un droit d’occupation d’espaces verts communaux afin d’y positionner des bacs de permaculture.

En raison des moyens limités de l’association (pour l’instant) et de la date avancée dans la saison, un point unique d’implantation de 2 à 3 bacs de 2,4 x 1,2 m est envisagé. Ce premier emplacement permettra de se rôder, d’inviter la population et les jeunes pendant la période estivale afin de sensibiliser à notre projet.

Une fiche projet sera réalisée (Samuel) pendant le week-end du 6-7 juin afin d’être transmise à la municipalité et portée notamment par Jeannine qui est depuis mars 2020 conseillère municipale (bravo !).

Communiquer

Constat

Comme l’a souligné Bertrand, il est nécessaire de profiter de la dynamique sociétale actuelle (prise de conscience de la population des enjeux environnementaux et sociaux) pour fédérer autour des objectifs de l’association.

Action

1. Nous allons donc finaliser le flyer et lancer une campagne d’information auprès de la population. Pour cela :

  • vous pouvez accéder au flyer (ici) pour le relire, le commenter et le corriger ;
  • le coût d’impression est de 85 €HT pour 1000 ex. (170g – papier couché demi-mat – Livrés plié) ;
  • nous transmettre votre accord ou désaccord pour la réalisation de ce type de support.

2. Nous allons planifier au plus tôt l’événementiel de présentation de l’association aux habitants. Nous reviendrons plus bas sur les modalités de cet événement.

Résister

Constat

Chrystelle a fait le constat largement partagé d’une prise de conscience de l’atteinte portée au fondement des principes républicains : liberté, égalité, fraternité.

Le désir d’agir pour mettre en œuvre ces principes et leur offrir un cadre d’application au niveau local est un ressort de notre action. La priorité étant de faire société en paix.

Action

Nous allons poursuivre notre action d’éducation citoyenne en proposant des conférences :

  • « Introduction à la notion de communs » animée par Samuel ;
  • « Introduction à la CNV« , cette conférence sera peut-être proposée lors de l’événementiel de présentation de l’association s’il a lieu en juin. Philippe a suggéré de faire appel à l’une de ses connaissances, Catherine LEPINE, qui dispense des formations à la CNV. Nous allons prendre contact avec elle afin de savoir si elle est intéressée et disponible pour nous former.
    Notons aussi que Jean-Jacques a rappelé son souhait d’associer l’association AGIR abcd, dont il est Délégué Territorial Roussillon PO, dans l’organisation et le suivi de cette formation à la CNV.

En attendant la conférence et un cycle de formation à la CNV, nous pouvons appliquer la méthode expliquée par Brice pour commencer à communiquer sans violence. Faites l’essai, dans vos phrases, remplacez :

  • « il faut… » par « j’ai envie… » ;
  • « Je dois… » par « j’ai besoin… ».

Cette technique permet de prendre du recul et nous aide à prioriser nos actions.

Former et inclure

Constat

Un certain nombre de participants ont énoncé le souhait de participer à la formation et l’accompagnement de la population :

  • Émilie a présenté les actions des jeunes au sein de CCEJ de Peyrestortes dont elle est la présidente. Ils travaillent notamment sur la sensibilisation à l’environnement et la lutte contre les gestes polluants ;
  • Jean-Jacques souhaite associer les « décrocheur » du système scolaire à des actions de l’association pour les redynamiser et leur offrir d’autres perspectives ;
  • Roland a évoqué son souhait de mettre son expérience pédagogique au service de la transmission des savoirs et savoir-faire indispensables pour le monde à venir ;
  • Cécile a évoqué le projet qu’elle porte avec Roland et Samuel de proposer, à terme, une alternative à la pédagogie dominante en ouvrant une structure « scolaire » plus centrée sur les besoins naturels de l’enfant et l’enseignement de matières en prise avec notre environnement.

Action

  • Nécessité de relancer les bacs de permaculture à la maternelle qui ont été stoppés nets par le Covid-19 ;
  • Philippe propose d’animer des ateliers d’écriture tout public autour notamment de la notion de récit (10-12 personnes max. pour 2h) ;
  • Bénédicte souhaite proposer des ateliers autour du massage et du bien-être dont le contenu est encore à définir ;
  • Isa souhaite reproposer les ateliers zéro déchet qui ont eu du succès et sont une vraie porte d’entrée vers la transition et la résilience ;
  • Cécile et Émilie ont expliqué les premiers contacts entre le CCEJ et l’association qui se sont déroulés au Point Jeune de Peyrestortes. L’objectif étant de travailler ensemble sur la mise en place de cendriers publics et de composteurs à l’école ;
  • Jean-Jacques a évoqué la possibilité de faire animer des cours de poterie par l’un de ses ami, Pierre, ancien potier. Cela afin de nous permettre de réaliser notamment les « Oyas » dont Chrystelle a expliqué le principe ;
  • les ateliers CNV entrent aussi dans ce cadre.

Vivre et se loger

À l’instigation de Claire et Brice qui sont venus découvrir l’association et ont expliqué leur souhait de vivre dans une tiny house, le groupe a parlé des low tech et de l’habitat léger.

Chrystelle a évoqué la loi ALUR du 24 mars 2014 et des possibilités laissées aux maires des communes de définir des « pastilles », zones situées sur des terrains agricoles, permettant d’installer des habitats légers.

Claire et Brice ont exprimé leur souhait d’agir à visage découvert afin de montrer la faisabilité et l’intérêt d’une telle alternative au logement en dur. Cette démarche est intéressante et s’inscrit dans le cadre de nos actions. Une approche sur la base de projets « clé en main » remis aux décideurs publics semble pertinente.

Nous en avons profité pour parler des technologies durables. Ce fut l’occasion pour Lucien, au détour d’une conversation sur la création d’alambic, de nous parler de la chaudronnerie et de l’origine du mot « dinandier ».

III. Formalisation des actions

Sans reprendre l’ensemble des actions envisagées ci-dessus, la priorité semble être d’agir et de » faire connaître ». Dans cette optique deux actions prioritaires pour juin 2020 sont décidés :

  • obtenir de la mairie le droit d’implanter trois bacs de permaculture et les réaliser ;
  • organiser une journée de présentation de l’association aux habitants.

IV. Conclusion

Pour conclure la réunion, nous avons refait un tour de « table » afin que chacun s’exprime sur son ressenti.

Nous avons fixé aussi la date de la prochaine réunion qui se tiendra le jeudi 18 juin de 18h à 20h à la salle des conférences de Peyrestortes.

Les gourmands ont pu déguster une part de gâteau apporté par Roland avant de se quitter 😉 !

Laissez un commentaire